Y’a pas de place chez nous d’Andrée Poulin

yapadepl

Y’a pas de place chez nous
Texte d’Andrée Poulin, illustration d’Enzo Lord Mariano
Éd. Québec-Amérique, 2016
À partir de 6 ans

Voici un album éloquent pour conscientiser petits et grands sur les problèmes que vivent actuellement de nombreux réfugiés. Il raconte le périple migratoire d’un groupe de réfugiés fuyant la guerre et ses atrocités. L’auteure suit plus particulièrement deux frères, Marwan et Tarek, dans ce difficile voyage. Tout le monde leur refuse l’hospitalité en prétextant qu’il n’y a pas de place pour eux. Andrée Poulin aborde ici la crise des réfugiés avec tact et délicatesse. Il est facile pour nous, adultes, d’établir des liens avec l’actualité, de trouver que le récit simplifie peut-être trop ce problème épineux, mais pour les jeunes lecteurs, ce sont plutôt des questions qui surgissent pour tenter d’expliquer ce comportement inhospitalier des gens. Des phrases courtes ponctuent le récit, lui insufflent un rythme. Cette écriture appelle une lecture à haute voix.  Des silences s’installent parfois et laissent l’illustration raconter les émotions de ces sans-pays à la dérive. Les illustrations souvent sombres d’Enzo Lord Mariano ajoutent un certain réalisme du texte. Les adultes et même les enfants pourront remarquer certaines pages un tantinet cyniques comme lorsque les gens, qui ne veulent pas accueillir les réfugiés, leur lancent des objets (grille-pain électrique, talons aiguille) pour soi-disant les aider, aide totalement inutile sauf peut-être pour se donner bonne conscience. Voici donc un album qui permet d’amener une discussion sur un sujet d’actualité dans la classe et de permettre aux enfants d’en parler.

—Danièle Courchesne

Pour acheter: Les libraires