Tag Archives: 15 ans et +

Le boulevard

Le boulevard
Jean-François Sénéchal
Leméac éditeur
15 ans et +

J’ai tourné la dernière page de ce roman avec beaucoup de regrets. J’ai dû faire un deuil. Je devais quitter Chris, ce personnage attachant, narrateur de ce texte bouleversant. Je devais quitter son regard sur le monde, sa perception des autres, son langage. C’est une œuvre envahissante dans le sens qu’elle nous habite tout au long de la journée.

Abandonné par sa mère le jour de ses dix-huit ans, Chris, un handicapé intellectuel, se retrouve seul et désemparé. Dans ce roman, il adresse un long monologue à sa mère, lui racontant sa vie, lui confiant ses pensées même les plus intimes. Son univers émerge au fil des mots : ce qui ressemble au boulevard Taschereau avec ses voitures, son marché aux puces, sa salle de bowling. Au fil des pages, il rencontre ceux et celles qui deviendront finalement sa famille. Il se découvre aussi, s’affranchit peu à peu de son passé et gagne ainsi en autonomie.

L’écriture de ce roman est d’une justesse inouïe. Tel un funambule, Jean-François Sénéchal a su trouver l’équilibre fragile entre une écriture d’une qualité littéraire indéniable et donner une voix très juste à son narrateur. Pour rendre cette voix crédible et cohérente, l’auteur tord la syntaxe, choisit les mots et les expressions avec soin et dose le tout avec précision, sans jamais alourdir le texte. Il reste également fidèle au point de vue de Chris. Ainsi, ce que le lecteur connaît de son entourage et de son environnement, c’est toujours à travers le regard de Chris. Cependant, par les dialogues qui parsèment le récit, l’auteur nous donne la possibilité d’entrapercevoir une autre vision du monde. On accède à une représentation plus juste du jeu des personnages, des leurs motivations ainsi qu’à une plus grande compréhension des nombreux événements qui surviennent. On réalise aussi la dureté de ce milieu populaire et la solidarité entre les nombreux personnages, solidarité qui aidera Chris dans sa quête d’autonomie. Ce texte pourrait être une histoire sombre, mais le regard du narrateur adoucit cette dureté, nous fait voir les choses autrement. Si Chris a besoin des autres pour devenir autonome, les autres trouvent en lui une richesse et une lumière dont ils s’abreuvent, qui leur permet à leur tour d’être plus humain.

Pour vous donner une idée de l’écriture et du ton de cette œuvre, je vous invite à regarder la bande-annonce ou le clip fait au lancement où vous entendrez la lecture d’un extrait.

Dans une classe, c’est une œuvre fantastique pour observer le fonctionnement de la langue, le choix des mots et les jeux avec la syntaxe, pour étudier la narration et le point de vue narratif, pour constater le rôle des inférences dans la construction de la compréhension, pour comparer les différentes visions du monde, celle de Chris avec celles des autres personnages ou celles des lecteurs. Finalement, je crois que cette lecture permet également des discussions riches sur la différence intellectuelle, de mettre en lumière la richesse que chaque individu peut apporter à autrui.

C’est un véritable coup de coeur. Je n’ai qu’une hâte, avoir le temps de le relire pour retrouver Chris, me laisser habiter par son esprit, voir le monde à travers son regard.

—Danièle Courchesne

Pour acheter : Les libraires  | Amazon.ca